Avis de recherche


Année 2019 - 2020

• • •


06 janvier 2019
Jean-Pierre Kalterherberger devenu Ali

Recherche concernant mon père.

Je vous écris car je fais des recherche sur mon père qui a vécu à Constantine, il était arrivé avec l'armée française en 1959 puis a déserté pour aider la révolution algérienne. Il avait eu une femme qui a travaillé dans l'entreprise de Henri Maschat dans les années 60.
Aujourd'hui je suis à la recherche d'éléments pouvant m'aider à retracer son passé, si vous connaissez quelqu'un qui puisse m'aiguiller, je vous donne son nom prénom, il s'appelait Jean-Pierre Kalterherberger, appelé par la suite Ali lors de sa conversion à l'Islam. Il a acquis la nationalité algérienne et il est devenu motard dans la police constantinoise. Il était surnommé alors Ali renard.
Si vous l'avez connu, je vous remercie pour l'attention que vous porterez à mon mail.

Cordialement

Mohamed Kalterherberger : lazare57440@icloud.com


20 août 2019
Belloum Akila

Comme vous me l'avez suggéré, je vous apporte ci-dessous les éléments dont nous disposons concernant la disparition de la sur de mon épouse, disparue de l'hôpital de Constantine à l'âge d'une année environ au cours de la fin du premier trimestre 1958 ou au cours du second trimestre de la même année.

Son nom : BELLOUM
Prénom : Akila
Date et lieu de naissance : 25 septembre 1957 au lieu-dit Ouled H'baba dans la commune de Azzaba (Ex.Commune de Jemmapes) Wilaya de Skikda, (Ex. département de Philippeville ALGERIE).

Résumé des évènements :
La maman de ma femme qui s'appelait Madame ZAHI Yamouna épouse BELLOUM a été hospitalisée à l'hôpital de Constantine (le seul à l'époque) en 1957 pour semble-t-il un cancer du sein. A cette époque la maman amenait avec elle son bébé. Effectivement, la sur de mon épouse, qui avait à cette date six mois, a été dans la même chambre avec ma maman et avait son lit à côté du sien. Sa mère est décédée quelques mois plus tard. Sa sur qui était bébé est restée à l'hôpital. Son père était travailleur en France. Et quand l'hôpital a invité les parents à venir chercher le bébé, mon grand'père qui était alité pour un crise d'asthme n'a pu se déplacer à l'hôpital que deux semaines environ plus tard. Arrivé à l'hôpital il n'a pas trouvé le bébé, c'est-à-dire la sur de mon épouse. Les gens de l'hôpital lui ont dit qu'elle était décédée. Il a réclamé alors l'acte de décès et le plus étonnant il n'y avait aucune trace du décès et aucun papier l'attestant. Compte tenu de la situation de l'époque le grand-père est retourné plusieurs fois à l'hôpital. Il a cherché partout mais vainement. A cette époque c'était les surs dites des apôtres de Constantine qui s'occupaient des bébés sans parents. Là également il n'y avait aucune trace du bébé (la sur de mon épouse).

Pour précision le bébé en question était une petite fille qui s'appelle (nous utilisons le présent car nous pensons qu'elle est toujours vivante) BELLOUM AKILA et est née le 25 septembre 1957 dans la commune de Ouled H'baba (Ex. Département de Philippeville). Toutes nos recherches ont été vaines.

Abdel Mecheri : idealomme@outlook.com


12 mai 2020
Geneviève Trouillet

Je cherche désespérément une camarade de classe dans les années 53. Il se peut que des personnes l'ont connu. La fillette s'appelle Trouillier Geneviève née en 1946. Je t'envoie la photo de classe, Geneviève et moi sont entourés d'un cercle.

Alain Hoquet : hoquetalain@gmail.com


• • •