blason_actuel.jpg (50048 octets)

LES ARMES ACTUELLES DE CONSTANTINE

1-  La Tour dominante: n'est autre qu'une illustration de la Cité imprenable, consolidée dans ses convictions et dans ses valeurs.

2- Constantine à l'instar des cités au destin illuminé a tôt emprunté les sentiers du modernisme. Son pont suspendu, véritable monument dressé à l'honneur de l'audace des hommes et de la science, fait à présent sa gloire, et l'on identifie Constantine à cette œuvre d'art.

3- A l'instar de son pont, de son audace, de son pittoresque,  ses rochers qui associent leur histoire à la science sont devenus célèbres. Leur couleur rouge ocre résiste au temps et à son emprise et illustre toute la majesté d'une histoire féconde.

4- La coupole d’une Mosquée, défiant l’espace, est l'indice puissant d'une civilisation musulmane solidement ancrée dans ce lieu où l'Islam fut embrassé avec ferveur dès l'aube de l'Hégire.

5- Depuis la nuit des temps, Constantine a été un foyer de la pensée humaine et le flambeau inextinguible de la culture qu'elle su porter en son sein et préserver avec amour; c'est ce que veut traduire le symbole de la Culture qu'est le manuscrit.

6- L'épi de blé doré démontre la richesse et l'opulence d'une région généreuse et fertile.

7- L'engrenage souligne l'implantation progressive d'une industrie moderne.

8- Constantine a su concilier pour sa grandeur les trois Révolutions qui, évoluant synchroniquement, promettent à la ville et à la gloire de sa réputation des lendemains pleins de clarté reflétés par le vert de l'espoir.

9- Ces lendemains heureux sont également concrétisés par la présence d'un rameau d'olivier, synonyme d'une paix méritée

10- De la blancheur pure de ses coupoles, au rouge de ses rochers, au vert de son ferme espoir, Constantine tisse un étendard dans lequel se reconnaît tout un Pays. Un étendard qui s'agite d'espoir et de vie sous le ciel azur d'une Algérie souriante et confiante en un avenir chargé des plus belles promesses à la mesure d'un passé non moins chargé de coups d'éclats et d'actes de bravoures.

Extrait du livre de Maâmar Benzeggouta, Cirta-Constantine de Massinissa à Ibn Badis

 

Dans le hall de l'APC

  Fermer